Handi-scout
Handi-Scout

Le terme handicap évoque le plus souvent un problème moteur. Il fait penser à une personne qui se déplace avec des béquilles, d'une personne qui utilise un fauteuil roulant ou encore d'une autre qui se déplace à l'aide d'une canne. Il s’agit là de handicaps visibles, donc plus facilement repérable. Le handicap est caractérise par la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, menant à un stress et à des difficultés morales, intellectuelles, sociales ou physiques. Il y a une tendance à penser que le handicap est un phénomène marginal qui concerne peu de personnes et qui n’arrive qu'aux autres, pourtant le fait de naître handicapé pour certains et de devenir handicapé pour les autres au cours de la vie, démontre que l’homme est un handicapé potentiel.

Quelques types de handicap

 Nº

     NATURE DU HANDICAP

            DEFINITION

             LES CAUSES

 

  

 

 1

 

 

 

DEFICIENCE INTELLECTUELLE

 

 

La déficience intellectuelle est une altération des facultés cognitives ou un disfonctionnement cérébrale plus ou moins profond d’une personne.  C’est l’état d’une personne dont le quotient intellectuel est inférieur ou égal à 70.

Les causes sont multiples, mais d’une manière générale elles sont liées à :

 

- La consommation de produits toxiques, chimiques et à une mauvaise alimentation pendant la période anténatale.

 

- Aux complications de la grossesse et de l’accouchement pendant la période périnatale.

 

- La contraction de certaines maladies et infections pendant la période postnatale.

 

  2

 

           TRISOMIE 21

 

La trisomie 21 ou syndrome de Down est une malformation congénitale due à la présence d'un chromosome surnuméraire à la 21ème paire. 

 

  3

        

              L’AUTISME

 

L’autisme est un trouble envahissant du développement de l’enfant d’origine neurobiologique.

 

 

  4

     

     

        LA MICROCEPHALIE

 

La microcéphalie est une anomalie de la croissance de la boîte crânienne avec un diamètre de la tête inférieur à la normale. Elle peut être congénitale ou apparaître dans les premières années de la vie. 

 

  

 

  5

 

 

 

INFIRMITE MOTRICE CEREBRALE

 

L’infirmité motrice cérébrale (IMC) est causée par une lésion du cerveau avant la naissance, à la naissance, ou juste après la naissance. Il en résulte un trouble non évolutif des mouvements et de la coordination.

 

  

 

 6

 

          

 

           HYDROCEPHALIE

 

L'hydrocéphalie est une accumulation du liquide céphalo-rachidien (LCR) dans le cerveau. Cela provoque généralement une augmentation du volume de la boite crânienne.

 

 

  

  7

        

          

             L’HEMIPLEGIE

 

L’hémiplégie est une paralysie plus ou moins complète de la moitié du corps due à une lésion des centres moteurs ou du faisceau pyramidal.

I] LA PEDAGOGIE ADAPTEE

1. Définition du thème

La pédagogie est l’ensemble de procédés ou méthodes qu'on utilise pour l’éducation de façon générale, mais quand celle-ci est modifiée pour faciliter son exécution auprès d'une catégorie de personnes, elle devient une pédagogie adaptée.

2. En quoi cela consiste ?

Il s’agit ici pour le chef d'unité de proposer des activités aux jeunes en situation de handicap dans la mesure de leurs possibilités, en les simplifiant. Pour ce fait, le chef doit se baser sur les jeux, des images, des histoires dans un style de conte, et surtout donner un exemple pratique du déroulement de chaque activité. Dans le cas d'un handicap intellectuel où le jeune comprend les consignes plus difficilement qu'une personne sans handicap, le chef doit utiliser la méthode du (FADE, FAAV, LAFA) qui est une stratégie utilisée en 3 étapes pour faciliter l’apprentissage et qui consiste à ‘’ faire devant le jeune, faire avec le jeune, et le laisser faire ‘’. Le chef doit aussi lui donner suffisamment de temps que les autres dans l’accomplissement d'une tâche.

                                                II] L'ACCUEIL DU JEUNE

Cette étape est très importante pour le jeune en situation de handicap qui aura un premier contact avec des personnes qu'il n'a pas l’habitude de voir. Elle consistera à le présenter à l’ensemble de l'unité dont il sera membre. Avant tout, le chef d'unité va sensibiliser son groupe et les inviter à réserver un accueil chaleureux au nouveau. La cérémonie se déroulera au cours d'une réunion, d'une sortie ou d'un camp, selon le choix de tous, et sera marquée par une grande animation. Une fois présenté à son unité, le nouveau sera confié à une sizaine, une patrouille, une catégorie, ou une équipe en fonction de sa branche.

                                                       III] LA PROGRESSION

La progression peut se définir comme l’évolution, l’avancement d'une personne ou d'une chose d'un point ‘’A ‘’ à un point ‘’ B ‘’. La progression est une source de motivation pour tous les scouts car un jeune qui évolue dans un groupe se sens plus responsable. Dans le cas du jeune en situation de handicap, la progression doit se faire en deux phases (collective et individuelle).

  • La progression collective

Elle comporte trois domaines qui sont : LA COMMUNICATION, LA SOCIALISATION, LA COGNITION, et part de l’arrivée du jeune dans l'unité jusqu’à la promesse. Le jeune qui vient d’arriver sera appelé nouveau dans les termes qui sont propre à sa branche. Il sera caractérisé par une grande curiosité et instabilité dans certains cas, et d'un renfermement dans d’autres. Le chef doit mettre tout en œuvre pour son intégration en observant ses difficultés et en s’appuyant sur ses potentialisés. A ce stade, les activités doivent se mener en groupe pour créer le rapprochement entre le nouveau et ses camarades. Le nouveau doit tout apprendre au près des autres et se faire aider pour mieux connaître les traditions de la branche dans laquelle il se trouve, avant de passer la promesse.

  • La Promesse

Une fois que le chef aura constaté l’implication du jeune dans la vie de sa sizaine, patrouille etc... Ainsi que sa participation aux activités de l'unité, et surtout son bon contact avec les autres, il sera apte à passer la promesse. La cérémonie de promesse se déroulera selon les prescriptions des différents manuels de branches. Après la promesse qui marque la fin de la progression collective, le jeune fera maintenant parti de l’Association des Scouts Catholiques de Côte d’Ivoire, il portera la tenue des scouts et sera appelé en fin louveteaux, éclaireur, cheminot, ou routier en fonction de la branche à laquelle il appartient.

  • La progression individuelle

Elle comporte aussi trois domaines qui sont : LA PSYCHOMOTRICITE, LA PETITE AUTONOMIE et encore LA COGNITION. Elle part de la promesse du jeune jusqu’à sa montée. Dans le développement normal de l’homme, chaque étape de la vie doit correspondre à un certain nombre de choses qu'il doit être capable de faire selon son l’âge. Si ce n'est pas le cas chez un scout du fait de son handicap, cela constitue des difficultés pour lui. A ce niveau, le chef ayant déjà observé les potentialités et difficultés du jeune depuis son arrivée dans l'unité, doit pouvoir lui proposer des activités qui pourons l'aider à évoluer vers une plus grande autonomie.

                               IV] LES ACTIVITES A MENER DANS LES 5 DOMAINES.  

Il est très important de savoir que dans un cadre pédagogique, toutes les activités à mener doivent viser des objectifs. En ce qui concerne l’éducation spécialisée, les activités doivent se dérouler dans les 5 domaines d’intervention qui sont : LA COMMUNICATION, LA SOCIALISATION, LA PSYCHOMOTRICITE, LA COGNITION et L’AUTONOMIE.

                                                        A] LA COMMUNICATION

La communication c’est le fait pour deux ou plusieurs individus d’entrer en conversation et de se comprendre. Elle consiste aussi à transmettre des messages.                                                           Il sera question ici pour le chef d'unité, d'initier le jeune à toutes les formes de communications qu’utilisent les scouts. Dans le cas d'un scout qui a des difficultés de conversation liées à une surdité par exemple ou une autre pathologie, la principale activité pour le chef sera de développer un autre type de langage, par exemple (langage labiale ou gestuel), pour faciliter les échanges entre le jeune et ses camarades.

  • Les activités

Chez les scouts il existe plusieurs moyens de communication avec codes qui se font à travers le sifflet, les symboles graphiques, les chants et même la lumière produite par une lampe torche.

Vue la difficulté que cela peut constituer pour le jeune déficient intellectuel d’apprendre toutes ces alphabets en codes, il sera question pour le chef de mettre l’accent sur ce qui est essentiel et facile à comprendre, exemple :

  • Le morse (venez, venez, venez)
  • Les signaux lumineux, (venez, venez, venez)
  • Les signaux de piste (direction à suivre, danger, retournez sur vos pas etc…).                                                  

                                                       B] LA SOCIALISATION

La socialisation, c'est un processus d’apprentissage par lequel un individu s’adapte à la vie d'une société tout en adoptant sa culture et ses règles. C'est aussi le fait pour une personne de connaître l’environnement dans lequel elle vit.

  • Les activités

Les activités de socialisation doivent porter dans un premier temps sur les notions de base du scoutisme qui sont :

-    L’histoire de la création du mouvement.

-    Le salut scout.

-    Les principes fondamentaux (Le devoir envers Dieu, le devoir envers soi, le devoir envers les autres).  

              A ce niveau il est important d’apprendre au jeune qu'il existe un être suprême et divin qui est le créateur de tout l’univers, et que chaque scout est libre de le servir dans une religion de son choix. Lui apprendre également à se soucier de son propre bien-être et à aider les autres quand c'est possible.

Après ces quelques notions de base, le chef doit apprendre au jeune à connaître les noms des éléments qui constituent son environnement, ainsi que le rôle de chacun d'entre eux.                                      

                                                    C] LA PSYCHOMOTRICITE

Si la motricité se définit comme étant la faculté qui permet aux membres de faire des mouvements, la psychomotricité est donc l’étude de la relation entre le cerveau et les mouvements.

Les activités de psychomotricité permettent de développer les capacités motrices et d’assurer une bonne coordination des mouvements d'une personne. Lorsqu’une activité mobilise tous les membres et se pratique avec de grands mouvements, on parlera de grande motricité ex : (le sport) et quant elle se déroule seulement avec les mains et demande beaucoup de précisions on parlera de petite motricité ou motricité fine ex : (le découpage).

                                                       D] LA COGNITION

La cognition est la faculté de l’intelligence, elle permet à une personne d’acquérir le savoir, de faire un raisonnement, et de mémoriser.

                                                        E] LA PETITE AUTONOMIE

La petite autonomie est le domaine le plus important. C’est le fait pour un enfant ou jeune, en fonction de son âge, de savoir-faire certaines choses élémentaires de la vie quotidienne sans avoir besoin d'une aide, car bien que cela semble facile pour nous, il n'est pas évident dans certains cas pour un enfant en situation de handicap de pouvoir faire ces chaudes. Dans ce domaine, les activités concernent plus les enfants de la meute, de la troupe et les jeunes de la génération. En dehors des activités mentionnées, le chef peut mener d’autres activités de vie quotidienne avec le jeune si le besoin se fait sentir.

A la branche rouge on parlera d’autonomie et non petite autonomie, car en ce qui concerne cette dernière branche qui est la fin d'un long parcourt de formation à la débrouillardise, le jeune sera plutôt initié à la pratique des activités génératrices de revenus et à l’apprentissage d'un métier. En effet, l’objectif recherché ici est l’indépendance du jeune, qui doit passer forcément par une autonomie financière.

                                                             V] LA MONTEE

Cette étape marque la fin d’une progression dans l’unité et concerne les louveteaux, les éclaireurs et les cheminots. Elle se déroulera selon les prescriptions de chaque manuel de branche.



Annonces

ACTIVITÉOuverture du Jota-Joti 2018

Le JOTA-JOTI (Jamboree-On-The-Air et jamboree-On-The-Internet ) est le plus grand événement mondial scout avec plus de 1,3 millions de participants à travers 150 pays. L'événement a lieu tous les troisième week - end du mois d’octobre depuis 1957. En Côte d'Ivoire, l’édition de cette année organisée par l'ASCCI est prévue pour les 19, 20 et 21 Octobre 2018 dans les régions scoutes d'Abidjan, de Yopougon et de Grand Bassam.[...]

18/10/2018


Jeunes Reporters

ASCCI TV

Actu facebook